La diligence à la française, au milieu du XIXème siècle


première partie : choisir le bon compartiment


les parties de la diligenceLa diligence française est une machine énorme, lourde.

Elle est composée de trois parties conjointes :


1- le coupé (en bleu sur l'image) à l'avant


2- l'intérieur (en rouge) au centre


3- la rotonde (en vert) à l'arrière


4- et à l'extérieur, la banquette ou impériale (en jaune)




1- A l'avant, le coupé : il a la forme d'une « chaise -poste » et peut accueillir trois personnes, assez séparées des autres voyageurs, si bien que les dames peuvent y voyager sans inconvénient et, en louant les trois places pour elles-mêmes, voyager presque aussi confortablement que dans une voiture privée.

2- juste à côté se trouve « l'intérieur », qui admet six personnes, et qui est affreusement chaud en été.
3- A l'arrière est accrochée « la  rotonde » : le réceptacle de la poussière, de la boue et de la mauvaise compagnie ; la moins recherchée des parties de la diligence, à part pour son prix bon marché.

4- « la banquette » ou « impériale », dont une place à l 'extérieur, au-dessus du coupé, est assez bien protégée du froid et de la pluie par une capote de cuir et de bois... mais que de difficulté pour y accéder avant d'apprendre la manière d'y grimper!! Elle offre une place spacieuse et confortable à côté du conducteur, avec les avantages de l'air frais et de la meilleure vue sur le paysage du fait de sa hauteur, et bien loin de la poussière dont jouissent ceux d'en bas.

Il est vrai que vous pourrez parfois y rencontrer des gens rustres et de basse condition car les Français n'aiment pas voyager dehors et peu de membres du meilleur monde y prennent place, à part les Anglais.


[lien vers la suite : des détails, le personnel, le tarif ...]